Ours blessés

La sécurité passe-t-elle aussi par les assurances ?

Le nombre d’accidents domestiques ne cesse de croître, chaque année un peu plus. Au début des années 2000, le gouvernement a lui-même pris le problème à bras le corps en faisant des campagnes de prévention, particulièrement concernant les risques électriques et les risques d’incendies.

Et la Garantie des Accidents de la Vie ?

On y arrive ! Dans le même temps, les assurances ont créé le contrat GAV, pour Garantie des Accidents de la Vie. Les risques de la vie quotidienne sont donc maintenant couverts, ce qui n’était pas le cas avant. En effet, le problème des accidents de la vie quotidienne est qu’ils sont causés par soi-même, aucun tiers n’entre en compte. Aujourd’hui, un assuré pourra être indemnisé à la suite d’un accident l’handicapant.

La Garantie des Accidents de la Vie n’intervient donc que dans le cadre de la vie privée et inclut donc les accidents survenus lors d’activités de bricolage, de jardinage ou de cuisine ainsi que tout accident domestique. Cependant un petit plus existe pour les enfants qui peuvent être couverts jusque dans l’enceinte de l’école.

Elle protège quoi la GAV ?

Tout en restant dans les situations de vie privée, cela ne signifie certainement pas qu’elle ne s’applique qu’à l’intérieur du domicile. Elle a évolué depuis son lancement, aujourd’hui différentes situations d’accidents sont comprises dans la GAV :

  • les catastrophes naturelles
  • les catastrophes technologiques
  • le terrorisme
  • les accidents médicaux
  • les agressions
  • les accidents de la vie privée

Dans notre contexte, c’est finalement surtout la vie privée ainsi que les catastrophes naturelles et technologiques qui nous intéressent puisqu’elles touchent directement la sécurité de la maison.

Les incendies sont bien sûr inclus dans la GAV, mais il faut savoir que cette protection garantie une indemnisation uniquement dans le cas où les victimes ont subi un dommage corporel. Ce contrat ne couvre donc pas les dommages causés aux biens comme le ferait une assurance habitation.

Conclusion

La GAV est donc un complément parfait pour sa propre sécurité mais il est important de préciser qu’elle ne couvre que les accidents causés à la personne et non aux biens, qu’ils soient meubles ou immeubles. Bien sûr, il est toujours possible de réduire les risques en installant chez soi de nombreux accessoires de sécurité, avec bien évidemment en tête de liste un détecteur de fumée mais aussi des rampes sur tous les escaliers ou des rambardes aux fenêtres.